lundi 22 décembre 2008


Un essai japonisant (je fais de la calligraphie japonaise en ce moment).


Tâches d'encre sur un dessin à l'encre de chine d'une branche de marronnier.

samedi 13 décembre 2008


Suite de mes recherches autour de thème de l'eau.

Des tâches d'encres de couleur cernées par un rond de colle, entre deux feuilles de rhodoïde, à travers la fenêtre de l'atelier.

Je les ai associées à un dessin de modèle et aussi projetées sur le mur par rétroprojecteur ce qui noircit les bords car l'encre y est plus épaisse.
J'aime bien le côté amibe que révèle le rétroprojecteur: on voit toutes les petites variations de l'encre , des mini univers sub-aquatiques.
Etait cela les débuts de la vie?

lundi 8 décembre 2008

Pour faire plaisir à un ami, quelques croquis de modèles vivants à la sanguine.
J'aime faire des détails du corps et laisser des parties inachevées.

poses de 15 mn environ.








jeudi 4 décembre 2008

L'atelier des Beaux-arts de La Sauvagère a repris ses cours début octobre. Le thème de l'année est "les 4 éléments". Une expo est prévue fin mai dans les jardins du parc Maison-Blanche (mairie du 9ème et 10ème arrondissement).

J'ai commencé à travailler sur l'élément "eau": travail à l'aquarelle et à l'encre sur papier, à l'encre et à l'acrylique sur des feuilles de rhodoïd.

Les gestes de la calligraphie latine sont revenus spontanément: calame qui creuse la matière-peinture et y imprime un trait tendu et souple à la fois.

outils: feutres, plume, pinceaux divers, calames.





















Un amusant jeu de superpositions m'a occupée un moment














jeudi 31 juillet 2008

Carnet de voyage imaginaire

Le thème de travail en l'année 2002 à l'atelier de La Sauvagère était le voyage. J'ai crée un livre qui tenait lieu de carnet de recherche et en même temps de carnet de voyage.
Pour approfondir ce thème, je me suis plongée dans les récits d'exploration des grands navigateurs des siècles passés. Ils ont collationner quantité d'informations dans de magnifiques carnets de voyages scientifiques. J'ai regardé émerveillée leurs anciennes cartes du monde abondamment décorées et "imaginatives" quant à la forme des continents et des populations qui les habitent. Les mers de cette époque étaient réputées être remplies de monstres terrifiants et les contrées inconnues habitées d'êtres étranges et fantasmagoriques.
La vie de l'atelier est très enrichissante pour un artiste. Elle permet la confrontation au travail des autres et la réflexion. Pour ce livre je me suis très largement inspirée du travail de mes collègues artistes pour écrire un récit de voyage qui se situe à l'époque de la découverte de la géographie de notre planète.
Ainsi nous avons Joseph, l'explorateur, qui est en fait une représentation grandeur nature en carton et kraft d'un voyageur-marcheur qui visite le monde. Ce personnage a été mis en situation dans des montages photographiques par J
oseph Le Marrec (qui depuis a rejoint le groupe Ocre-Vagabonds).
Nous avons aussi le botaniste incarné par Armand qui a axé son travail de l'année autour des plantes exotiques.
D'autres personnages-artistes sont aussi intégrés à l'histoire, même les intervenants y ont trouvé leur place.

C'est cette année là que j'ai réalisé le tryptique Papou que j'ai déjà présenté.







mardi 1 juillet 2008

28 juin 2008, vernissage (3)

Jeanne Biros, les gabians (nom marseillais des mouettes)
assistée par Joseph Le Marrec










Marie Chapuis

lundi 30 juin 2008

28 juin 2008, vernissage (2)

Jean-Paul Thébault













Yvette Rolly, la lessive des Ocre-Vagabonds

dimanche 29 juin 2008

28 juin 2008, vernissage (1)

Le vernissage de l'expo a eu lieu hier après-midi, malgré la forte chaleur, de nombreux amis sont venus nous voir.
Nous avions le plaisir de recevoir Camille St Jacques qui venait faire une signature pour ses 2 derniers ouvrages, en partenariat avec la librairie Regard qui se trouve dans l'enceinte du musée.
Camille a plus ou moins été à l'origine de notre groupe car il a animé en février 2004 un workshop proposé par l'ESBAM pour les ateliers publics.
Pendant une semaine il nous a incité à nous tourner vers une autre manière d'aborder l'acte de peindre. Sa grande culture et son expérience du milieu artistique parisien nous ont beaucoup apporté.
A la suite de ce workshop quelques participants ont décidé de continuer à expérimenter cette approche, presque cette philosophie: on peut faire des choses intéressantes en peinture avec peu de moyens ( du papier, de l'ocre, un pinceau).
Au bout de 4 ans et quelques expositions nous avons été invités par le centre de la Vieille Charité pour créer une installation sous les arcades du musée.
Installation dont voici ma participation: Bleu, Rouge, Jaune.
Un grand merci à Claire Mizrahi du Service des publics pour sa gentillesse et son enthousiasme.


mon travail






mercredi 25 juin 2008

Accrochage

L'accrochage a commencé aujourd'hui.
L'échelle ne me sert pas finalement l'équilibre est trop précaire.
En utilisant une gaffe de bateau, j'arrive à placer les noeuds de la corde autour des tiges métalliques.











Essai d'accrochage de Marie Chapuis,
avec un des personnages suspendu de Jean-Paul Thébault en premier plan












L'arrière de la chapelle avec une de mes voiles peintes vue en trasparence et l'affiche de l'expo

samedi 21 juin 2008

Préparation de l'expo de la Vieile Charité (3)

L'atelier public de La Sauvagère se situe dans deux anciennes salles de classe au premier étage d'une école primaire.
J'installe les rectangles (2,70x1,20 cm) découpés dans les voiles dans le long couloir qui longe les salles de classe.

J'ai décidé pour ce projet de revenir à mes bases et de retrouver ma manière de peindre d' il y a quatre ans au début des Ocre-Vagabonds.
Ce sera donc un travail sur les rapports qui s'établissent entre les lettres au sein du nom des
couleurs.
Pour ceux qui l'ignorent, j'ai pratiqué pendant 5 ans de manière très assidue la calligraphie latine et cela inspire beaucoup mon travail de peinture; j'aime jouer avec la forme des lettres.

Le jeu consiste à chercher la forme par l'extérieur, sans aucun tracé préalable. Cela nécessite un long temps de réflexion sur la composition avant de se lancer sans filet.
Donc une fois visualisée la position des lettres les unes par rapport aux autres et la déformation que je vais leur donner, je commence à peindre en partant des bords de la toile et progresse très lentement à la découverte de la limite de la forme souhaitée.
Ce qui est curieux et que j'ai du mal à analyser c'est que je sens dans la main quand je touche la frontière invisible de la forme que je cherche, celle-ci prend soudain consistance et volume.
Je fais de nombreux allers-retours pour préciser au maximum la justesse du contour sans jamais le tracer d'un trait continu.
En même temps j'enrichis la partie peinte afin de l'animer et la rendre plus intéressante.

Voici un avant-goût de l'expo: jaune.


mercredi 18 juin 2008

Préparation de l'expo de la Vieille Charité (2)

Suite à une annonce dans le magazine d'un club de voiles local nous avons récupéré de vieilles voiles de bateaux.
Immenses.
Séance de découpage du kevlar.
C'est beau une voile: surprenante technique de couture et d'assemblage, jusqu'à 8 épaisseurs de tissu aux points d'attaches pour la résistance au vent.
Le kevlar a une jolie couleur dorée brillante. C'est un matériau à le fois fin et rigide. Par endroits un tissu plus épais et rugueux forme des rectangles aux angles arrondis. Des coutures au point zig- zag courent sur toute la voile, bordures blanches ou bleues.
...










Week-end de travail à l'école des Beaux- Arts de Luminy (photo Y. Rolly)

samedi 14 juin 2008

Préparation de l'expo de la Vielle Charité (1)

Depuis quelques mois je cogite, à la recherche de mon thème de travail pour cette expo. Mes expériences passées sur l'écriture me paraissent adaptées au format du support: toiles verticales tendues entre les arcades du rez-de-chaussée de la façade nord du bâtiment.

Cette verticalité je l'ai déjà explorée pour l'exposition des Ocre-Vagabonds "La Beauté Cachée des lés" à l' Espace-Culture sur la Canebière en février 2007.
Nous avions utilisés des lés de papiers peints comme support à notre peinture.
L'enjeu était de "tapisser" la salle d'exposition. Le mariage des lés des uns et des autres (nous sommes 7), dans une nécessaire alternance, n'a pas été une mince affaire; jusqu'au dernier moment l'accrochage a évolué.
Mais le résultat était très réussi: l'originalité du support qui créait la surprise, la présentation de nos travaux comme une oeuvre collective, la douceur et la vigueur en même temps de l'ocre rouge créaient une ambiance douce et intime, que nos visiteurs et invités ont apprécié.
Chacun dans sa particulière sensibilité et cependant en osmose avec les autres.

Comment retrouver cette magie dans ce lieu imposant et magnifique qu'est le bâtiment de l'ancien hospice de la Vieille Charité?
La couleur de la pierre est proche de notre gamme chromatique, légèrement jaune rosé.
"Il faut penser à l'échelle", nous serine Jean-Paul (il est architecte); donc pas de détails que personne ne verra, de subtilités qui seront perdues au regard obligatoirement éloigné.
Si nous voulons exister par rapport au bâtiment, il faudra que la couleur soit puissante et les contours nets.
...



lundi 9 juin 2008

Triptyque Papou
En 2002 - 2003 le thème des ateliers publics était le voyage.
Mes sources d'inspiration: les arts premiers, les récits de voyage des premiers explorateurs.



Voici ma collection imaginaire d'art papou

acrylique sur carton
47x300 cm





Les récolettes
Une petite dernière pour le plaisir, les escargots de Chris.

vendredi 6 juin 2008

Voici maintenant mon travail pour cette expo.
Le thème de travail de cette année dans les ateliers publics de l'ESBAM étant le jardin, j'ai choisi de mettre en scène le poème de François Roux, "Appel Aux Arbres".
Je me suis inspirée des anciens arbres à souhaits de nos campagnes ainsi que de la coutume Tibétaine d'inscrire des prières sur des étoffes et de les accrocher à de grands mâts; ainsi elles sont emportées par le vent jusque vers les Dieux.

Arbres,
Grands bras
Où terre et ciel
S'enlacent,
Votre patience
D'écorce
Console
L' écorché vif.

Arbres,
Là plantés,
Au carrefour
de toutes maisons
Votre élan
De tronc
Epaulent
Le marcheur.

Arbres,
Toujours
Aux côtés
De l'innocence,
Vos caresses
De branches
Bercent
La lumière.

Arbres,
Les orants
En éternelle
Offrande,
Vos paroles
Affinent
Le silence.

Arbres,
Jadis
Les bien-aimés,
C'est votre absence
Qui maintenant
Lacère
Notre espace.

Arbres,
Restez
Nos sentinelles
Sans égales,
Car mort
Est l'arbre
Qui se prête
Au mouvement.

extraits de "Appel aux arbres" de F. Roux

Matériaux utilisés: romarin brûlé trouvé sur les pentes de la Montagne Ste Victoire, racine d'olivier, tarlatane, acrylique.

jeudi 5 juin 2008

L'arbre aux bijoux.

Tête sculptée dans un gros galet du Rhône

Un des participants a récupéré des livres destinés être détruits et a créé un jardin de livres.













Posted by Picasa

mercredi 4 juin 2008

De vraies fleurs bleues. C'est bientôt la fête du bleu à Marseille.

Légumes et Nespresso.

Le bonheur est dans le pré.

Fourmis en boites de thon, la fourmilière commençait à se répandre.

Posted by Picasa